> Accueil
> Editorial
 
Les Psaumes
> Le psaume
> Le psaume sonore
> Le commentaire
> Les archives
> Le petit lexique
> Librairie
 
La Liturgie
> Fiche Liturgique
> Première lecture
> Psaume
> Evangile
> Homélie
> Avent 2007
 
Psaumes TV
> Accueil
> Psaume 94
> Psaumes.info
> Psaumes Chantés
> Avent
 
Les Marianistes
> Qui sont-ils ?
> Les quatre branches
> Bx G.J. Chaminade
> A. de Trenquelléon
 
Communiquez
> Newsletter
> Les Forums
> Ecards
> Blog du projet
> Foire aux Questions
> Contactez-nous
 

Psaumes.info > Psaumes > Le commentaire.

Mercredi 22 Février 2017 - Bse Isabelle de France, vierge et fondatrice (1225-1270)
 
 
Newsletter
 
 
Vous pouvez recevoir les textes de la liturgie et le commentaire du psaume directement par email.
 
  Il suffit de vous inscrire ici :
  Email :
  Format de réception :
  HTML TEXTE

Dimanche 19 Février 2017
Commentaire du psaume 103(102)
Hymne à la miséricorde

A partir de ce psaume le psautier nous invite à louer Dieu dans une série de plusieurs poèmes. Ils bénissent le Seigneur et le célèbrent. Si le psaume suivant, 103 (104), bénit le Dieu créateur, celui-ci bénit le Seigneur pour son inépuisable pardon.

Bénir est d’abord le rôle de toute la personne du psalmiste, toute son âme, tout son être. La prière de la bible n’est jamais purement cérébrale, elle suit le principe de l’incarnation. (Voir dans le lexique le mot BENIR).

Dieu pardonne de manière inépuisable. Il pardonne et il guérit. La partie du psaume que nous prions aujourd’hui décline toutes les qualités et dons merveilleux de Dieu envers les hommes. Son vrai Nom est un Nom quadruple, c’est « Tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ». Il efface les péchés. Il les met très loin de sa présence : aussi loin que puissent être les points cardinaux de l’Orient où le soleil se lève et de l’Occident où il se couche.

Père BABEL sm

Lire le psaume

[ Retour | Imprimer cette page | Envoyer cette page à un ami | Contact ]